L’écho écrit n°1 // Nature – 4


Création


Tâche d’ancre

Elara Iasarev

L’encre s’étale,

De plus en plus elle me dévore, elle me ronge, elle m’étouffe

Elle recouvre de son noir de jais chacune de mes pensées, pour les rendre plus sombres encore que le fond de l’océan où personne ne nous voit ni nous entend

 

La tache d’encre est devenue une mer sans fin

Je me suis perdue dans cette mer de pétrole

 

Muette,

Incapable d’appeler à l’aide

Sourde,

N’entendant pas les mouettes qui rient sur la berge

Aveugle,

Ne voyant pas l’horizon à cause du ciel orageux

Qui se mélange au noir infini de l’océan

 

Je suis devenue comme un pirate avec deux jambes de bois et deux crochets comme seul équipage

Naviguant sur une mer d’acide qui ronge le radeau qui me protège des requins

Mer où je me sens mourir seule au milieu de tous,

Mer qui me force à apprendre ses codes de survie quand son sable gris et son odeur iodée me donnent déjà le mal de mer

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.