Vie et mort de l’auteur: Don DeLillo / Julien Gosselin au TNB

Le cours “L’invention de l’auteur” (Master 1) se prolonge au TNB à travers le spectacle de Julien Gosselin autour de l’œuvre du romancier étatsunien Don DeLillo (les romans Joueurs, Mao II et Les Noms).

https://www.t-n-b.fr/programmation/spectacles/joueurs-mao-les-noms

https://www.t-n-b.fr/media/tnb/186548-joueurs-2_simon-gosselin_web.jpg


Le metteur en scène Julien Gosselin (Collectif “Si vous pouviez lécher mon cœur”) a créé et représenté, au Festival d’Avignon 2018, une trilogie adaptée de trois romans de l’auteur étatsunien Don De Lillo : Joueurs, Mao II et Les Noms.

Ces spectacles, qui ont accueilli un grand succès critique, sont représentés du 23 au 30 mars prochain à la salle Vilar du TNB. Ces trois adaptations sont liées par plusieurs fils rouges, constitutifs de l’œuvre de Don DeLillo : les multiples visages du fanatisme, l’émergence de la violence et du terrorisme dans la société américaine, les logiques de l’individualisme et des mouvements collectifs.


L’invention de l’auteur dans Mao II

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRc7Kcz9YFuwVahLD0RZ5hAkkNFNJkFRAZdAxslDOnivRuZLoEWUn romancier, Bill Gray, sur le modèle de Salinger ou de Pynchon, a fui tout contact avec autrui, disparaissant du monde pour écrire son œuvre dans un refuge soigneusement tenu secret. Situation paradoxale puisque sa réclusion volontaire, orientée contre une médiatisation de la littérature, se renverse en mythe fascinant tandis que l’écrivain ne parvient pas à achever sa dernière œuvre. Sa réclusion s’entrouvre cependant lorsqu’il reçoit une photographe pour réaliser ses premiers portraits depuis plusieurs décennies, tandis qu’au Liban, un jeune poète est l’otage de terroristes qui cherchent une visibilité médiatique.

 

 

 

 


Quelques références critiques pour aller plus loin

Emmanuel Bouju, “Dans le dos noir de la fiction : figures et théorie du contrat littéraire à travers quelques romans contemporains. (Don DeLillo, Paul Auster, Antonio Muñoz Molina, Javier Marías)”, Littératures sous contrat, PUR, Cahiers du Groupe Φ – 2002. En ligne

 

Florian Treguer, Absence et attentat : l’écriture de la défiguration dans Mao II de Don DeLillo”, Polysèmes, 7 | 2005. En ligne

 

 

Deux dates nous sont ouvertes :

  • le mercredi 27 mars (Mao II seul) 
  • le samedi 30 mars (trilogie en intégrale)

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.