Les mystères littéraires de Paris

Le numéro unique de mai 2020 des Mystères littéraires de Paris vous présente une enquête au cœur des litergates


Du triomphe des Litergates

Amoureux.se.s, amateur.rice.s, ignorant.e.s de la littérature : le premier numéro de cette revue vous invite à regarder sous les jupes des Belles-Lettres. Adieu souvenirs écoliers, tristes lectures des Classiques (que nous ne nommerons pas, par peur de les froisser) et récitations poétiques accompagnées de sueurs froides.

Les austères figures du Panthéon de la littérature sont cachottières, et si l’on y regarde de plus près, on croirait les entendre chuchoter et même se vanter des tours qu’elles nous ont joué. Sans même parler des innombrables vices que la plupart des grandes Plumes entretiennent avec malignité (par souci d’expérimenter la vie, pour mieux la peindre ensuite), ces dernières nous font parfois grâce de surprises pantagruéliques !

Car « auteur » ne rimerait-il pas avec arnaqueur, carambouilleur, escroqueur, magouilleur, malfaiteur ? Autorisons-nous un tour d’horizon des controverses, conspirations et autres litergates, en commençant par la plus grande affaire, celle qui aujourd’hui encore fascine, divise, met fin à des amitiés et même à des mariages : Shakespeare est-il Shakespeare ? À en croire les anti-stratfordiens, derrière ce pseudonyme se cacherait le véritable auteur, humble (et certainement timide) chevalier des Lettres : serait-ce Francis Bacon ? Christopher Marlowe ? Ou un parmi les soixante-dix autres prétendants au titre ? Trêve de plaisanterie : en 2010 le spécialiste James S. Shapiro consacre à la controverse la sérieuse étude Contested Will : Who Wrote Shakespeare ? 1919, France : branle-bas de combat dans les milieux littéraires ! Molière devient le suspect numéro un de Pierre Louÿs : ce dernier considérant l’Amphitryon y trouve bien des ressemblances avec la plume de Corneille. Balayant du revers de la main l’argument du plagiat, notre poète-détective en arrive à la conclusion suivante : Molière est Corneille, Corneille est Molière !

Un nouveau litergate vient s’ajouter à la liste des énigmes littéraires non-classées : et c’est sans arrogance que nous nous sommes lancées dans la résolution de cette affaire. Laissez-vous séduire par le récit de notre enquête. La familiarité des lieux et des personnes vous étonnera sûrement, d’autant plus qu’elle cache un secret étourdissant !

En vous souhaitant une lecture palpitante,

L’équipe des Mystères littéraires de Paris

Lire la suite ici


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search